La punaise diabolique

La nouvelle menace : la punaise diabolique

Vous avez peut-être lu, entendus dans la presse mais aussi maintenant en radio et télé la nouvelle « menace » la punaise diabolique.

En entendant les propos de certains journalistes ; on pourrait penser que c’est la fin du monde. Au abris tout le monde ! Un peu trop sensationnel comme pour beaucoup de sujet, ce sont États-Unis ou elle a créé tellement de dégâts, qu’ils l’ont rebaptisé Punaise Diabolique, on l’appelle autrement la « punaise marbré » dans les pays avec moins de sensationnalisme.

Comme pour beaucoup d’organismes exotiques, elle est probablement arrivée avec l’import de marchandises venant d’Asie, pas une invasion organisée, elle a profité de certaines opportunités occasionnées par l’attrait d’avoir son pneu ou son T-shirt 50% moins chère qu’en Europe.

Son avantage par rapport aux autres ; sa durée de vie est plus longue que les autres punaises, jusqu’à 11 mois pour les adultes hivernants, résiste mieux aux hivers rigoureux (et donc apparaît plus tôt).

Comme les insectes de taille importante ; elle est capable de voler sur de longue distance (5km en moyenne par jour). Bref elle n’est pas vraiment diabolique, simplement plus adapter génétiquement que nos autres punaises de l’hexagone ou elle commence à prendre leur place écologique.

Quant à ces dégâts sur les cultures,  piqueurs-suceurs comme ces congénères mais elle est capable d’occasionner des blessures plus tôt mais aussi plus tardive que les autres, ruinant les cultures et favorisant les pathogènes.

Et comme toute punaise qui se respectent, elles dégagent une odeur malodorante quand elle est chatouillée trop.

Vidéo BFMTV La punaise diabolique

Alors diabolique ou pas ? Vous décidez.

Savoir reconnaître la punaise diabolique

Product added to wishlist