Contrôle du puceron avec Aphelinus abdominalis !

Les pucerons sont l'un des ravageurs les plus agaçants présent sur de nombreuse plante, agaçant car ils reviennent tous le temps….

Heureusement, il existe des parasitoïdes adaptées à certaines espèces tels que :

  • Macrosiphum euphorbiae
  • Macrosiphum rosae
  • Myzus persicae
  • Aulacorthum solani
  • Rhodobium porosum
  • Acyrthosiphon pisum
  • Ericaphis fimbriata
  • Nasonovia ribisnigri
  • Chaetosiphon fragaefolli

Cette petite La guêpe parasite très bien les pucerons, sa longévité, sa robuste constitution et son alimentation de ces hôtes sont l'une des caractéristiques de ce parasitoïde qui en font un succès dans le contrôle des pucerons.

La femelle Aphelinus abdominalis vit dans la culture en moyenne 30 jours. Au cours de sa longue durée de vie, elle parasite jusqu'à 750 pucerons.

Elle diffère des espèces plus connues comme les Aphidius car elle se nourrit de l’hémolymphe des pucerons (le sang des insectes). Cette action appelée «hostfeeding» n'est pas seulement importante pour la réduction des pucerons mais aussi pour une bonne parasitisation continue des pucerons.

Aphelinus abdominalis n'a pas de stade de diapause. Cette parasitisation des pucerons se produit entre 12°C et 38°C.

À des températures élevées, Aphelinus abdominalis travaille beaucoup mieux que les Aphidius.

Elle a un très bon sens de l'orientation et des aptitudes d'apprentissage.

L'odeur des plantes infestées de pucerons la guide vers les pucerons. Cela les aide à localiser rapidement de nouvelles colonies de pucerons

Un très bon outil Aphelinus abdominalis

Produit ajouté à la liste