Punaises vertes ponctuées

Lutte biologique contre la Punaise verte ponctuée | INSECTES UTILES

Noms communs : Punaise verte ponctuée, Punaise verte puante

Nom scientifique : Nezara viridula

Plantes affectées : Plus de 300 espèces mais avec des préférences comme l’aubergine, poivron, tomate, soja, coton, tournesol, haricot mais la noisette, pêche, maïs, framboise, mûre sont aussi au menu.

Symptômes : Fleurs avortées, fruits déformés, les piqûres aussi donnent accès à des infections fongiques et bactériennes, le goût du produit peut être affecté, par exemple sur mûre.

Activité :

JFMAMJJASOND

Cycle : 4 à 5 générations par an suivant les régions

Contrôle : Mai à Juillet avec Trissolcus basalis

Dose : 7500 à 15000 par ha

Son origine est probablement la zone méditerranéenne et/ou le continent africain mais à l’heure actuelle elle s’est dispersée partout dans le monde. Elle serait arrivée en Europe vers la fin du 18ème siècle.

Les adultes sont de grosses punaises, mesurant environ 15 x 8 mm, elles sont généralement vertes pomme dessus et vertes plus pâle dessous. La couleur verte peut être remplacée par un rouge-brun ou même avec un liseré brun autour de la tête, il existerait plus de 12 morphes.

Trois petits points blancs sont généralement visibles sur le dos au bord avant du scutellum, parfois deux points noirs sont aussi observés de chaque côté.

En savoir plus sur la Punaise verte ponctuée (Nezara viridula)

Seuls les adultes sont capables de voler.

Les femelles déposent leurs œufs en plaques (ooplaques) de 60 à 100, bien collées les uns aux autres en forme de petit tonneau de couleur crème puis s’assombrit.

Les œufs émergent en même temps et restent grouper, les jeunes larves se « nourrissant » des œufs, absorbant des endosymbionts laissés par la femelle. Puis, ils passent par 5 stades larvaires avec des différentes couleurs.

À partir du deuxième stade, ils causent des dégâts sur les cultures mais le dernier stade larvaire et les adultes sont les plus phytophages.

Un cycle complet se fait en 30 jours mais variera selon les températures et l’abondance de nourriture.

Elles piquent toutes les parties de la plante mais préférent les jeunes pousses, les fruits en développement.

Quand les températures et la durée du jour diminuent, les adultes recherchent des lieux de diapause sec et chaud et sont souvent trouvés en groupe à l’intérieur de bâtiment, maison ou ils passeront l’hiver.

Méthodes de contrôle

Fin Mai à début Juin : surveillance quotidienne des cultures pour les signes de premiers adultes ou mieux des œufs disposés en ooplaques sous les jeunes feuilles.

L’utilisation de filets avec des mailles inférieur à celle des adultes est une option pour la ralentir. Les structures doivent être complètes et aussi étanche que possible. Les filets doivent être fermés tôt, car les punaises commencent à voler dans les cultures à partir d’Avril pour certaines régions chaudes.

Certaines plantes sont plus attirantes pour la punaise. L’aubergine, le haricot semblent être les plantes où l’on retrouve le plus d’adultes le plus tôt.

Trissolcus basalis est un parasitoïde d’œuf présent en Europe. Ils parasitent les œufs mais aussi s’en nourrit augmentant son efficacité.

La distribution consiste en une simple libération des insectes dans la culture.

Les introductions doivent se faire pendant la saison de reproduction qui, selon les régions, s'étend de la fin mai à début Septembre.

Emballage : BASE500, contient 500 individus adultes Trissolcus basalis, principalement des femelles.

Dose : 5000 à 10000 par ha.

Product added to wishlist