Pyrales du buis

Lutte biologique contre la Pyrale du buis | INSECTES UTILES

Nom commun : Pyrale du Buis

Nom scientifique : Cydalima perspectalis

Plantes affectées : Buis

Symptômes : Feuillage mangé et couvert de toiles

Activité :

JFMAMJJASOND

Cycle : 2 à 4 générations par an

Contrôle : avec des nématodes de type Steinernema carpocapsae

Dose : 500000 par m2 ou 50 millions pour 100 m2

Les chenilles de la pyrale du buis se nourrissent des feuilles et peuvent complètement défolier un buis. C'est un insecte relativement nouveau en France. Originaire d’Asie orientale où il ne se nourrit pas uniquement de buis mais aussi de fusain, houx dans son aire d’origine.

Le papillon adulte a été signalé pour la première fois en Allemagne et Grande-Bretagne en 2007, les chenilles ont été trouvées dans les jardins privés en 2008, dans le Nord Est. Il est maintenant devenu largement répandu dans toute l’hexagone.

En savoir plus sur la Pyrale du Buis (Cydalima perspectalis)

Cydalima perspectalis est un papillon de nuit de la famille des Pyralidae. Dans nos milieux, l'insecte semble capable d’effectuer de 2 à 4 générations par an. Tous les stades de l’insecte peuvent être observer et cohabiter. Il hiverne sous forme de larve dans un cocon soyeux tissé entre les feuilles à l'arrivée de l'automne. L'année suivante, avec l'arrivée du printemps, la chenille termine son développement et, après environ 4 semaines d'alimentation, se nymphose cachée dans la végétation. À maturité, les adultes émergent et, après l'accouplement, pondent des œufs en masse qui donneront vie aux générations de printemps-été. Les adultes ont essentiellement un comportement nocturne.

Autres noms scientifiques : Diaphania perspectalis, Glyphodes perspectalis, Palpita perspectalis, Phakellura perspectalis

Méthodes de contrôle

Les pièges à phéromones sont utilisés pour attirer les papillons adultes mâles. Ils permettent de réduire la population mâle, ils ne sont pas une mesure de contrôle efficace. Leur objectif est d'identifier la présence des adultes afin que des mesures plus efficaces puissent être mise en place. Mettez-les en place dès Mars, dépendant des régions.

Une phéromone dure de 4 à 6 semaines selon les conditions climatiques en association avec un piège à eau SUPREMA.

Une méthode efficace contre les jeunes stades des chenilles est l’application de nématode Steinernema carpocapsae. Une fois à l'intérieur de l'hôte, le nématode libère des bactéries symbiotes qui se multiplient et provoquent la mort de l'insecte en 24 à 72 heures. Leur application est simple et s'effectue après dispersion dans l'eau, qui est ensuite répartie sur les plantes avec des équipements conventionnels. Étant sensible aux UV, il est recommandé d’appliquer un adjuvant naturel tel que Chitosan qui protège les nématodes et les rend efficaces plus longtemps.

Conditions : température de l’air doit être au-dessus de 14°C.

Dose : 500000 par m2 ou 50 millions pour 100 m2

Product added to wishlist