Otiorhynques

Lutte biologique contre les otiorhynques | INSECTES UTILES

Noms communs : Otiorhynque du cyclamen, de la vigne, de la fraise, etc…

Nom scientifique : Otiorhynchus spp.

Plantes affectées : plants en conteneurs de petits fruits et ornementales

Symptômes : feuillage est mangé par les adultes mais les larves attaquent les racines

Activité :

JFMAMJJASOND

Cycle : 1 générations par an

Contrôle : Mars-Avril et Septembre-Octobre avec des nématodes de type Heterorhabditis bacteriophora ou Steinernema feltiae

Dose : 500000 par m2, 10000 par litre de compost

Ces coléoptères de la famille des Curculionidés se nourrissent sur un large éventail de plantes horticoles en particulier celle cultivés en conteneurs. Il existe plusieurs autres espèces apparentées qui peuvent causer des dommages au feuillage et avec des cycle biologiques similaires. Voici dessous les espèces les plus répandus en France :

  • Otiorhynque du Cyclamen (Otiorhynchus rugosostriatus)
  • Otiorhynque de la Vigne (Otiorhynchus sulcatus)
  • Otiorhynque des Fraisiers (Otiorhynchus ovatus)
  • Otiorhynque de la Framboise (Otiorhynchus singularis)
  • Otiorhynque du Troène (Otiorhynchus crataegi)
  • Otiorhynque Méridionale (Otiorhynchus meridionalis)
  • Etc…

Leur activité a été grandement favorisé par le commerce de plantes à travers le monde.

Les adultes mangent les feuilles typiquement en forme d’encoche sur le bord des feuilles qui peut être inesthétique mais affecte rarement la croissance des plantes, les larves elles, vivent dans le sol et se nourrissent des racines des plantes et sont bien plus graves.

Mais tous sont sensibles (selon le stade) aux nématodes entomopathogènes.

Présentation des Otiorhynques (Otiorhynchus spp.)

Les otiorhynques adultes émergent de la fin Avril à début juin. Ce sont des insectes lents qui ne peuvent pas voler, mais ce sont d'excellents marcheurs et grimpeurs.

Suivant les espèces, les adultes mesurent jusqu’à 9 mm de long, noirs, marron terne avec un corps en forme de poire vu d'en haut. Les adultes peuvent être vus sur le feuillage la nuit s’en nourrissant ; pendant la journée, ils se cachent dans des endroits sombres, dans les premiers centimètres du sol, sous la litière de feuille ou sous les pots.

La ponte commence après 3 semaines et les larves éclosent environ 2 semaines plus tard. Les dommages causés par les larves vivant dans le sol sont graves, ce sont des vers blancs dodus et sans pattes mesurant jusqu'à 10 mm de long avec des têtes brun pâle et sont observées à 5 cm de profondeur en pleine terre et jusqu’à 10 cm en conteneur. La plupart des pertes de plantes se produisent de septembre à mars, lorsque les vers sont en pleine croissance et de nouveau au printemps lorsque les températures commencent à augmenter.

Ils peuvent pénétrer dans les tubercules de cyclamen et de bégonia, et dans les bases de la tige des cactus et des plantes succulentes. Ils peuvent tuer les plantes ligneuses en rongeant les tissus externes des plus grosses racines et des bases de tige.

Dans l’espèce Otiorhynchus sulcatus, uniquement des femelles existent et chacune peut pondre plusieurs centaines d'œufs au printemps et en été. Les œufs sont bruns et mesurent moins de 1 mm (environ 1/16 po) de diamètre, ce qui les rend très difficiles à voir dans le sol.

Méthodes de contrôle

Une méthode efficace contre les stades larvaires et le stade pupale est l’application de nématode (Heterorhabditis bacteriophora et Steinernema feltiae) une fois à l'intérieur de l'hôte, le nématode libère des bactéries symbiotes qui se multiplient et provoquent la mort de l'insecte en 24 à 72 heures. Après 2 semaines, une nouvelle génération de nématodes hautement infectieux émergent et chassent d’autre larves.

Leur application est simple et s'effectue après dispersion dans l'eau de Mars à Mai quand le sol est humide et température au-dessus de 12°C pour Heterorhabditis bacteriophora et de 8°C pour Steinernema feltiae. Pour de plus amples informations, veuillez vous référer à la brochure « Comment utiliser les nématodes » mais aussi à la page traitant des nématodes.

Si le sol est sec, arroser avant et après l’application si nécessaire.

Dose : Appliquer 500 000 nématodes par m² pour le sol, 10 000 nématodes par litre de substrat pour le contenant et 25 000 nématodes par plante pour les fraises.

Product added to wishlist

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi qu'à vous proposer des contenus vidéos et interactifs. Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité et de gestion des cookies.