Mouches des terreaux

Lutte biologique contre les mouches des terreaux | INSECTES UTILES

Noms communs : Mouche des Terreaux, Mouche noire

Noms scientifiques : Sciara spp., Lycoriella spp., Bradysia spp.

Plantes affectées : Jeunes plantes de toute sorte mais aussi dans les productions de champignons

Symptômes : Les larves dévorent les racines, feuilles et tiges

Activité : Toute l’année si les serres ou tunnels sont chauffés

Cycle : 4 à 7 générations par an

Contrôle : Avec des nématodes du type Steinernema feltiae. Les pièges chromatiques jaunes et Agricolle réduisent l’activité des adultes et les araignées prédatrices du type Strathiolaelaps scimitus contrôlent les larves et pupes.

Dose : 100 à 500 par m² pour Strathiolaelaps pendant 2 semaines, 1 à 2 par tunnel pour les pièges jaunes, 0,5 million par m² pour Steinernema feltiae, 300ml/100litre pour Agricolle

De l’ordre des Diptères, de la famille des Scaridés, la majorité des espèces des mouches des terreaux se nourrissent d'algues en décomposition et de matière organique. Mais certaines espèces du genre Scaria, Lycoriella ou Bradysia préfèrent elles se nourrir de tissus végétaux vivants. Les larves attaquent les racines, les poils racinaires mais peuvent aussi s’intéresser aux feuilles et tiges des jeunes plantes, ces dégâts sont aussi des portes d’entrées pour des maladies comme Pythium, Fusarium ou Rhizoctonia ou bactéries.

Les adultes peuvent aussi transmettent des nombreuses maladies et bactéries.

Ils causent des problèmes importants de croissance pour les jeunes plantes en multiplication. Les plantes affaiblies ou stressées sont plus sensibles à ces ravageurs.

Les environnements riches en matières organiques et humides favorisent ces insectes.

En savoir plus sur la Mouche des Terreaux (Mouche noire)

A l’état adulte, les mouches font de 1 à 3 mm de long de couleur foncée, les larves blanc laiteux sont minces et peuvent atteindre 5 mm

Les adultes vivent au maximum une semaine et préfèrent les endroits sombres. Une femelle peut pondre jusqu'à 300 œufs, de préférence dans du compost frais ou de la terre végétale. Les larves qui éclosent des œufs se transforment en moucherons à 20°C en trois semaines ou plus lentement si les températures sont froides. Le temps de développement court et l'explosion du nombre conduisent rapidement à des infestations. Tous les stades peuvent se retrouver au court de la saison.

Méthodes de contrôle

Une méthode efficace contre tous les stades larvaires est l’application de nématode (Steinernema feltiae) une fois à l'intérieur de l'hôte, le nématode libère des bactéries symbiotes qui se multiplient et provoquent la mort de l'insecte en 24 à 72 heures. Après 2 semaines, 1000 nématodes hautement infectieux émergent et chassent les larves.

Appliquer 0,5 millions par m² sur la surface du compost.
Augmenter la dose si le compost contient de la perlite.
Les nématodes fonctionnent mieux à une température du compost entre 14 et 28°C.
Si le compost est sec, arroser avant et après l’application si nécessaire.

Appliquer les nématodes à l'aide de matériel d'arrosage, arrosoir, Dosatron, etc….
Les nématodes peuvent être conservés dans un endroit réfrigéré à 2-8°C pendant au moins 6 semaines sans affecter la qualité dans leur paquet d’origine pas ouvert.

Agricolle est un autre outil disponible et compatible avec les agents biologiques qui collera les adultes.

Strathiolaelaps scimitus lui contrôle les larves et pupes.

Les adultes sont aussi attirés par la couleur jaune et le positionnement de pièges jaunes (colortrap G) dans la culture engluée réduit leur activité.

Dose :

  • 100 à 500 par m² pour Strathiolaelaps pendant 2 semaines
  • 1 à 2 par tunnel pour les pièges jaunes
  • 0,5 million par m² pour Steinernema feltiae
  • 300ml/100litre pour Agricolle
Product added to wishlist

En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à mesurer la fréquentation du site ainsi qu'à vous proposer des contenus vidéos et interactifs. Pour en savoir plus, consultez notre politique de confidentialité et de gestion des cookies.